5 règles de sécurité à respecter sur un chantier


Apercevoir de loin un chantier de construction semble commun à tout le monde, mais lorsqu’on y est, on constate qu’il s’agit d’un lieu où les risques sont omniprésents en raison des caractéristiques de l’environnement, qui semble inadapté pour des activités banales. C’est la raison pour laquelle l’accès à un chantier est fortement restreint afin de limiter les risques et d’assurer la sécurité des travailleurs présents sur les lieux. D’ailleurs, pour ces derniers, ainsi que pour les visiteurs occasionnels, ils doivent se soumettre à quelques règles de sécurité importantes en guise de prévention.

Le chantier de construction : une zone restreinte

Pour n’importe quel type de chantier, tout le personnel ainsi que les visiteurs devront utiliser des équipements de protection individuelle afin de prévenir des éventuels risques. Cela inclut entre autres les casques de protection, les chaussures de sécurité à bout en acier conformes aux normes en vigueur, et les vêtements de travail. Pour le personnel, on ajoutera les ceintures de sécurité avec harnais pour la sécurité sur le travail en hauteur, ainsi que les lunettes de protection. 
Une autre règle fondamentale du travail sur chantier consiste également à interdire la consommation de toutes boissons alcoolisées, même à une faible dose, ou encore, de travailler sous leur influence. 
Et puisqu’on parle de chantier de construction, la zone concernée devra donc être parfaitement identifiée comme telle. Pour cela, la présence de panneaux et de bandes d’indications devra être incluse dans les règles de sécurité d’un chantier pour aviser tous ceux qui fréquentent la zone. 

L’ordre, l’hygiène, et la sécurité

L’ordre et l’hygiène sont aussi une règle de sécurité fondamentale au sein d’un chantier. En aucun cas, les matériaux et les outils pouvant causer des dommages ou un inconfort à des tiers ne devront pas être laissés au hasard, mais doivent être entreposés dans une zone précise. De même, il devra être interdit de déposer des objets de travail et des matériaux dans les zones de circulation à proximité d’équipements de lutte contre les incendies (extincteurs), de civières ou d’interrupteurs électriques. 
Enfin, parce que le travail sur un chantier implique aussi de travailler en hauteur, il est indispensable d’inclure la mise en place de rampes de sécurité dans la zone de travail, et principalement auprès des espaces concernés : escaliers, ouvertures au niveau du sol, fentes, etc.